SALMA KHALIL ALIO PEINTRE- PHOTOGRAPHE

J’ai connu Aché au collège car, nous fréquentions le même établissement scolaire. Il nous arrivait parfois de rentrer à pied ensemble à la maison car nous habitions non loin d’une de l’autre à l’époque.

Des années écoulées après le bac, nos chemins se sont croisés à nouveau en2014, chez Unicef-Tchad.

Bien que je suivais ses activités à la télé Tchad et via les médias sociaux, notre destin professionnel s’est noué autour d’un projet photographique scellé par des objectifs que nous partageons en commun.

Dès le premier jour de notre rencontre, mon feeling m’a dit tout de suite que c’est avec elle que je vais dorénavant travailler. Disponible, engagée dans l’effort, Aché est impliquée dans le travail. Je dirai même très et trop impliquée ,car son exigence et sa fermeté du travail bien fait peut faire fuir facilement, celui qui n’a pas l’habitude de se surpasser car travailler avec elle, c’est aller au delà de ses limites.

C’est être prêt à sourire après s’être fâché.

Comme dans un film ! Eh bien, j’ai tenu ! Car les années suivantes nous n’avons pas cessé de coopérer, débouchant ainsi, à l’un de notre plus beau projet, un livre photographique intitulé
« Portraits de Femmes Tchadiennes » réalisé avec l’appui de l’ambassade de France au Tchad.

Ensuite vient FETCOUM, son festival de courts-métrages qui m’a permis de redécouvrir son implication pour la transmission du savoir cinématographique aux jeunes générations.

Pour moi, Aché est une confiture de référence de qualité
professionnelle et du goût artistique qui vous offre non seulement la motivation, mais aussi un sens à votre parcours.